ABO+2019-08-08 19:28

La viande accusée de nuire au climat

Mobilisation

En marge du sommet lausannois Smile for future, Greenpeace et les militants proclimat réagissent au rapport du GIEC.

«Less Meat = Less Heat Climate Action NOW», littéralement «Moins de viande = moins de chaleur. Un action pour le climat MAINTENANT».

«Less Meat = Less Heat Climate Action NOW», littéralement «Moins de viande = moins de chaleur. Un action pour le climat MAINTENANT».

(Photo: Georges Cabrera)

Pas de vaste rassemblement populaire ni de mégaphone ou de long discours, mais une simple bannière tendue: «Less Meat = Less Heat. Climate Action NOW» (littéralement «Moins de viande = moins de chaleur. Une action pour le climat MAINTENANT»). Cinq militants de Greenpeace étaient rassemblés dès 8 h 45 jeudi matin à la place des Nations, alors que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) rendait public, le matin même, son rapport spécial consacré au «changement climatique, à la désertification, à la dégradation des sols, à la gestion durable des terres, à la sécurité alimentaire et aux flux de gaz à effet de serre dans les écosystèmes terrestres». Le texte a été approuvé par 195 États membres de l’ONU mercredi.

Tribune de Genève