2016-05-29 18:47

«L’Algérie est une bombe à retardement»

Interview

Ali Benouari met en garde les Européens sur le risque d’effondrement du système algérien après le départ d’Abdelaziz Bouteflika.

Ali Benouari dénonce la faillite du système et s’inquiète des conséquences pour les pays voisins et l’Europe.

(Photo: DR)

Installé en Suisse depuis plusieurs années, Ali Benouari suit avec inquiétude l’évolution de la situation politique en Algérie. En 2014, l’ancien ministre des Finances du gouvernement Ghozali est retourné en Algérie et a essayé de se présenter à l’élection présidentielle. Le pouvoir a tout fait pour entraver ce retour au prétexte que l’intéressé n’aurait pas recueilli les 60 000 signatures de parrainage. Visiblement, il en faut plus pour arrêter Ali Benouari, qui tire aujourd’hui la sonnette d’alarme en prédisant une faillite financière de son pays d’ici à la fin du mandat du président Abdelaziz Bouteflika.