2016-07-21 15:48

Bientôt une patinoire sur la jetée des Bains des Pâquis

Loisirs

L’association des usagers vient de déposer une demande en autorisation de construire. La structure pourrait voir le jour cet hiver

Photo d'archive. La structure pourrait déjà voir le jour en novembre.

Photo d'archive. La structure pourrait déjà voir le jour en novembre.

(Photo: Laurent Guiraud/Tribune de Genève)

C’est une nouvelle qui rafraîchit en cette période estivale. L’Association d’usagers des Bains des Pâquis (AUBP) vient de déposer une demande en autorisation de construire pour l’installation d’une patinoire éphémère durant l’hiver. Si tout va bien, la structure pourrait déjà voir le jour en novembre.

«C’est un vieux projet qu’on a enfin réussi à mettre sur pied», se réjouit Philippe Constantin, le coordinateur de l’AUBP. La future patinoire mesurera environ 100 m2 et devrait prendre place au bout de la jetée, derrière les platanes. «Il y aura une vue magnifique sur la rade et le Petit Lac, souligne le responsable. Par contre, ce sera peut-être un peu venteux.»

Pour éviter de gros travaux sur ce site mythique, l’AUBP a opté pour une surface en synthétique. Mais que les patineurs soient rassurés, il s’agira de plaques en silicone de la dernière génération! «Ça glisse très bien», garantit Philippe Constantin. Et surtout, ça demande peu d’entretien: «Un petit coup de balai de temps en temps et un resurfaçage tous les dix ans», résume l’initiateur du projet.

Comme pour les autres installations municipales, l’entrée de la patinoire des Bains sera gratuite et la location des patins coûtera deux francs. Le prix total du projet s’élève, lui, à 75 000 francs. Il est financé à deux tiers par la Ville. Quant aux 25 000 francs restants, l’association des usagers cherche toujours de généreux donateurs.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul projet pour lequel l’AUPB fait un appel aux dons. Cet automne, l’association a prévu de lancer un autre «vieux» et grand projet: la pose de panneaux solaires sur les toits des couverts des hommes et des femmes. Le dispositif sera installé en octobre. Il permettra à terme de couvrir 30% de la consommation électrique du site. Mais le projet a un coût: 210 000 francs. Les Bains ont récemment lancé une campagne de recherche de fonds.

Tribune de Genève