2019-03-13 09:20

Les affirmations sur le clitoris passées au crible

Fact checking

Des militantes féministes ont placardé des affiches vantant les mérites du clitoris. Vrai/faux avec la gynécologue Jasmine Abdulcadir.

A gauche, une affiche collée par le groupe féministe "Le gang du clito". A droite, un clitoris géant érigé lors du dernier festival des Créatives, en automne 2018.

A gauche, une affiche collée par le groupe féministe "Le gang du clito". A droite, un clitoris géant érigé lors du dernier festival des Créatives, en automne 2018.

(Photo: DR)

Utilisé comme symbole de revendication chez certains militants féministes, le clitoris se dessine à la craie, se tague sur les murs, se colle par affichettes ou s'arbore en photo de profil WhatsApp. Soit dans sa forme anatomique, comprenant trompes et bulbes latéraux, évoquant ainsi dénudé de son enveloppe de chair comme un drôle de papillon dodu.

À l'heure où l'organe féminin du plaisir entre dans les manuels scolaires de biologie du canton, le groupe du «Gang du clito» a récemment collé des affiches en Ville, sur lesquelles il promeut les vertus du clitoris (lire ci-après).

La doctoresse Jasmine Abdulcadir, responsable des urgences gynéco-obstétricales des HUG et instigatrice d’une consultation pour les femmes victimes de MGF (mutilations génitales féminines) passe les huit affirmations des affichettes au crible.

1. Toutes les femmes ont un clitoris

VRAI et FAUX. Sauf en cas d’anomalie extrêmement rare, toutes les femmes en ont un, certaines femmes transgenres à part. En revanche, 200 millions de femmes ont subi une MGF, avec ablation du gland et/ou partie du corps du clitoris (type 1), des petites/grandes lèvres et/ou du gland/corps du clitoris (type 2) et infibulation (type 3, soit couture des lèvres, laissant un petit orifice pour l’écoulement de l’urine et des règles) avec ablation ou non du gland/corps du clitoris. Environ 15% des femmes excisées dans le monde ont subi l’infibulation.

Aux HUG, on compte environ 25 consultations par mois de femmes ayant subi une MGF. Trente pour cent viennent pour demander des informations, 70% pour des conséquences, psychologiques, sexuelles ou physiques, ou pour une chirurgie.

2. Grâce au clitoris, une femme peut jouir

VRAI. Bien sûr, sa stimulation n’est évidemment pas la seule manière de jouir. Physiquement, d’autres zones sont érogènes, comme les petites lèvres, la paroi vaginale antérieure, les seins, etc. Sans oublier que la réponse sexuelle dépend de plusieurs facteurs (hormonaux, neurophysiologiques, contextuels, socio-culturels, etc.)

Les femmes excisées qui n’ont pas de conséquences psychophysiques à long terme peuvent aussi jouir, les parties internes du clitoris n’étant pas touchées, comme nous l'avons montré dans une études avec un IRM du pelvis et des questionnaires sur la sexualité aux HUG. Ce qui dément justement le cliché justifiant l’excision, à savoir que la femme sera moins sexuellement excitée et plus fidèle à son futur mari une fois excisée.

3. 100% des femmes sont clitoridiennes

VRAI, dans un certain sens. Cette phrase fait référence à l’opposition classique entre femmes «vaginales» et «clitoridiennes», théorisée par Freud, qui affirmait qu’une femme qui jouissait lors d’une pénétration vaginale était plus mature qu’une femme qui jouissait par stimulation du clitoris sans pénétration. Or, que ce soit lors d’une stimulation externe ou d’une pénétration vaginale, c’est toujours le même organe qui est stimulé, soit le clitoris.

4. Le clitoris possède 8000 terminaisons nerveuses

VRAI (environ!). Des études l’ont montré. Il y a le même nombre de terminaisons nerveuses dans le gland du pénis que dans celui du clitoris. En revanche, la densité de ces terminaisons nerveuses est plus élevée dans ce dernier.

5. Le clitoris mesure entre 8 et 12 centimètres

VRAI. En comptant de la pointe du gland du clitoris jusqu’au bout du pilier. 6. Une femme peut jouir en 30 secondes

J’imagine que oui, mais je n’ai pas en tête d’études avec ce chiffre exact….

7. L'orgasme vaginal n'existe pas

VRAI et FAUX. On peut tout à fait jouir pendant un rapport vaginal (voir point 3 et 8).

8. C'est le clitoris qui entoure le vagin

VRAI. Les piliers et corps du clitoris et les bulbes entourent le vagin. Autour de l’urètre, il y a aussi du tissu spongieux qui se gorge de sang et qui se trouve donc en correspondance avec la paroi vaginale antérieure.

Tribune de Genève