Passer au contenu principal

La mise au pas se poursuit chez BNP Paribas Suisse

La filiale helvétique a payé 3,8 milliards pour l’amende américaine. Ses effectifs ont fondu de 200 personnes en trois ans.

Près de la moitié (43%) de l’amende record payée par BNP Paribas il y a deux ans, pour avoir violé un embargo états-unien au Soudan, en Iran et à Cuba de 2002 à 2009, a dû être endossée par sa filiale suisse. C’est ce que révèle un rapport publié par BNP Paribas (Suisse) SA le mois dernier. Passé inaperçu, le chiffre était déjà apparu dans le rapport annuel 2014.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.