ABO+2020-02-14 12:00

Les forfaits fiscaux perdent de l’intérêt

BILAN

Face aux nouvelles exigences de Berne dès 2021, bon nombre d’étrangers – des Français établis en Suisse surtout – préfèrent la taxation ordinaire, souvent plus chère mais plus sûre.

L’impôt sur la fortune est pénalisant, affirme Philippe Kenel.

L’impôt sur la fortune est pénalisant, affirme Philippe Kenel.

(Photo: Laurence Rasti)

  • Olivier Grivat

Privilège parfois contesté, mal vu sur la gauche de l’échiquier, le forfait fiscal des résidents étrangers coûtera plus cher au 1er janvier prochain. La législation fédérale décidée en 2016 avait prévu un délai de cinq ans pour les étrangers au bénéfice d’un tel forfait: 4000 à 5000 personnes sont concernées. Les cinq ans sont désormais écoulés.

Tribune de Genève