ABO+2018-04-20 19:32

Bataille juridique autour des élèves frontaliers

Ecole genevoise

Selon l’avocat Romain Jordan, l’État n’aurait pas le droit de restreindre leur accès à l’école genevoise.

L'avocat genevois Romain Jordan

L'avocat genevois Romain Jordan

(Photo: Steeve Iunker Gomez)

Pour des raisons essentiellement budgétaires, le gouvernement genevois a décidé de limiter le nombre d’élèves frontaliers dans les classes genevoises. L’économie annoncée serait de 3,4 millions pour le Canton. Mais est-ce bien légal? Pour le savoir, le maire de Saint-Julien, Antoine Vielliard, a mandaté l’avocat genevois Romain Jordan, lequel, dans un avis de droit du 18 avril, conclut que non, comme le rapporte «20 minutes».

Tribune de Genève