ABO+2019-05-14 19:03

Des statues se parent de mauve, un mois avant la grève des femmes

Genève

Des actions ont été menées dans chaque canton pour lancer le compte à rebours de la mobilisation féministe.

«La Jeunessse» et «La Bise» ont été habillées de banderoles, pour appeler les femmes à faire grève le 14 juin.

«La Jeunessse» et «La Bise» ont été habillées de banderoles, pour appeler les femmes à faire grève le 14 juin.

(Photo: Steeve Iuncker-Gomez (gauche) et Coordination nationale pour la grève féministe et des femmes (droite))

«La Bise» pour annoncer la grève des femmes. Littéralement. Une pancarte est venue habiller la taille de la célèbre statue du quai Gustave-Ador. On peut y lire:« Grève des femmes, J -30», phrase accompagnée du symbole de la mobilisation féministe.

À Carouge, c'est la statue «La Jeunesse», sise au boulevard des Promenades, qui tient au cou une bannière avec le même symbole et la date du 14 juin en trois langues.

Compte à rebours

Il n'y a pas de doute, la grève des femmes approche, et aujourd'hui, c'était l'heure de lancer en grande pompe le compte à rebours à Genève, comme dans le reste du pays.

Dans un communiqué, la Coordination nationale des collectifs pour la grève féministe et des femmes (il est précisé toute personne qui n’est pas un homme cisgenre*) explique mardi que «de façon autonome, des actions décentralisées et très diverses ont été organisées par les collectifs locaux partout en Suisse afin d'appeler toutes les femmes à se mobiliser pour l'égalité et contre les discriminations et les violences sexistes et homophones».

Tribune de Genève