ABO+2018-09-13 06:30

La voie verte découvre la mobilité sans douceur des cyclistes à grande vitesse

Plein air

Sur cet axe cyclable qui relie Annemasse à Genève, les vélos électriques des pendulaires sortent du peloton en mode contre-la-montre.

Il est 8 h, ce mercredi 12 septembre. Comme chaque matin, un peloton de cyclistes s’étire en silence sur la voie verte.

Il est 8 h, ce mercredi 12 septembre. Comme chaque matin, un peloton de cyclistes s’étire en silence sur la voie verte.

(Photo: Laurent Guiraud)

  • Thierry Mertenat

C’est fluide, sans entraves et incroyablement silencieux. Chaque matin, entre 7 h et 8 h 30, un peloton de cyclistes s’étire sur la voie verte qui relie Annemasse à Genève. Depuis leur inauguration officielle, à la fin d’avril, ces cinq kilomètres de «mobilité douce transfrontalière» connaissent un succès grandissant. Ils étaient déjà très nombreux à emprunter cet axe avant les vacances d’été; ils le sont plus encore aujourd’hui.

Tribune de Genève