Passer au contenu principal

«Voilà pourquoi nous devons traiter la vigne»

Un vigneron a cultivé une partie de sa vigne sans aucun produit, afin de combattre les initiatives contre les pesticides.

Ravagée par le mildiou et l’oïdium, la vigne donne des grappes toutes ratatinées et son feuillage se dessèche.
Ravagée par le mildiou et l’oïdium, la vigne donne des grappes toutes ratatinées et son feuillage se dessèche.
Laurent Guiraud

Les rares feuilles qui restent sur les ceps sont toutes brunes et desséchées. Les grappes de raisin sont ratatinées et recouvertes d’une mince pellicule blanche. Ce sont là les ravages du mildiou et de l’oïdium, des maladies causées à la vigne par des champignons. «Ce raisin-là, je ne peux rien en faire, confie Dominique Maigre, viticulteur à Lully. Si je le vinifie, mon vin aura le goût de champignon.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.