ABO+2018-08-07 21:28

Hôteliers et forains souffrent sans les Fêtes

Tourisme

Cet été de transition entraîne une baisse de fréquentation. Mais l’animation ne manque pas à tout le monde.

Faute de Fêtes de Genève à proprement parler, cet été 2018 est particulier.

Faute de Fêtes de Genève à proprement parler, cet été 2018 est particulier.

(Photo: Lucien Fortunati)

«On est clairement dans un trou d’air, constate le patron des hôteliers locaux, Thierry Lavalley. Il y a de la place dans tous les établissements. On a été très prudents sur notre communication (ndlr: concernant l’animation estivale), mais les clients voient bien que ce n’est pas la même chose.» Cet été 2018 est en effet particulier, sans Fêtes de Genève à proprement parler, bien que le grand feu d’artifice et quelques forains subsistent de l’ancienne formule.

Tribune de Genève