ABO+2019-11-08 15:32

Japan Tobacco en appelle à un tribunal arbitral

Genève

Le syndicat Unia est surpris par cette démarche alors que, selon lui, les négociations pour un plan social avaient progressé.

Le 22 octobre, le personnel de Japan Tobacco manifestait devant le siège du groupe, à Sécheron.

Le 22 octobre, le personnel de Japan Tobacco manifestait devant le siège du groupe, à Sécheron.

(Photo: Enrico Gastaldello)

Le groupe Japan Tobacco International (JTI) a annoncé jeudi soir qu’il demandait un arbitrage par un organisme indépendant afin d’établir un plan social pour les employés qu’il a licenciés. Début septembre, le cigarettier, dont le siège mondial se trouve à Sécheron, a lancé un «programme de transformation» à l’échelle planétaire, impliquant le licenciement de 3720 employés dans le monde au cours des trois prochaines années, dont 268 à Genève. Des négociations entre la commission du personnel et la direction de JTI ont été ouvertes depuis plus d’un mois, mais cette dernière considère qu’elles ont mené à une impasse, ce qui n’est pas l’avis du syndicat Unia.

Tribune de Genève