2019-04-12 15:20

L'un des Genevois arrêtés au Maroc condamné à 10 ans de prison

Scandinaves assassinées

L'ancien élève de l'École internationale, âgé de 33 ans, a été jugé par la justice de Rabat jeudi.

hero image

  • Lucie Monnat

Le Genevois Nicholas P., arrêté en janvier dernier dans le cadre de l’enquête du meurtre de deux touristes scandinaves au Maroc, a été jugé coupable jeudi de participation à une association terroriste, apologie du terrorisme et non-dénonciation de crimes, révèle la RTS. Les juges de Rabat l’ont condamné à 10 ans de prison. Une information confirmée par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et sa famille.

Nicholas P., père de deux enfants, est installé depuis quelques années à Rabat. Il a été arrêté quelques jours après Kevin Z., un autre Genevois habitant avec son épouse et leur petit garçon à Marrakech. Les deux Genevois se connaissent: ils se seraient connus à la mosquée du Petit-Saconnex après leur conversion à l'islam.

Nicolas P. n’avait apparemment aucune relation avec les commanditaires du meurtre sauvage des deux touristes scandinaves, mais connaissait des voyageurs du djihad, partis de Genève en Syrie au cours des dernières années. Selon les informations de la RTS, les juges se seraient appuyés sur cette base pour le déclarer coupable. Son avocat, Me Khalil Idrissi, fera appel dès vendredi. Selon lui, «tous les chefs d’accusation ont été retenus alors que la seule pièce de l’accusation est un PV de la police rédigé en arabe que Nicolas ne parle pas», a-t-il déclaré à la RTS.

Le DFAE précise que la représentation suisse à Rabat apporte son soutien au Genevois dans le cadre de la protection consulaire. Le Département ne donne pas plus de détails en raison de la protection des données. Mais explique qu' "en règle générale, le DFAE ne doit pas s'immiscer dans des procédures judiciaires dont les recours n'ont pas encore été épuisés. Si les garanties procédurales ne sont pas respectées conformément à la législation locale, le DFAE peut intervenir auprès des autorités compétentes", précise encore son porte-parole, Pierre-Alain Eltschinger.

Kevin Z. devrait être quant à lui jugé «dans les prochains» jours, nous fait savoir son avocat. Aucune date précise n’a encore été communiquée.

Tribune de Genève