ABO+2019-01-14 21:53

Le mystère s’épaissit autour des Suisses arrêtés au Maroc

Djihadisme

Selon la presse marocaine, le Genevois interpellé jeudi passé serait un gros poisson.

L'enquête se poursuit autour du meurtre des deux touristes scandinaves.

L'enquête se poursuit autour du meurtre des deux touristes scandinaves.

(Photo: THOMAS SJOERUP/REUTERS)

Au téléphone, cet enseignant de médecine chinoise n’a pas grand-chose à raconter sur N.P., le deuxième Suisse à avoir été arrêté au Maroc et soupçonné d’appartenir à une cellule de Daech. En 2014, N.P. a passé un diplôme de médecine par les ventouses dans une école de Bretagne. «Il n’avait rien de particulier, ce n’était ni un introverti ni un extraverti. Quelqu’un de normal, quoi!» Samedi dans nos colonnes, l’un de ses proches le décrivait comme une personne influençable mais inoffensive. Mais selon le journal marocain «Assabah», l’Anglo-Suisse serait en réalité un gros poisson, auteur de plusieurs projets terroristes avortés, notamment contre des employés de Fedpol et des «institutions financières».

Tribune de Genève