2019-03-14 22:47

Ils ont trouvé la faille dans le système d’e-voting

Démocratie

Des chercheurs ont identifié en quelques jours une grave lacune dans le logiciel de vote électronique de La Poste. Ils racontent.

Vanessa Teague (professeure à l’Université de Melbourne), Olivier Pereira (professeur à l’Université catholique de Louvain) et Sarah Jamie Lewis (directrice d’Open Privacy).

Vanessa Teague (professeure à l’Université de Melbourne), Olivier Pereira (professeur à l’Université catholique de Louvain) et Sarah Jamie Lewis (directrice d’Open Privacy).

Aucun d’entre eux n’a le droit de vote en Suisse. Une chercheuse britannique, un professeur belge et une professeure australienne viennent pourtant de marquer de leur empreinte une étape cruciale de l’évolution du système électoral suisse. Il n’aura fallu à ce trio que quelques jours pour mettre à jour une faille majeure dans le logiciel de vote électronique développé par La Poste. Leur conclusion: le système permet à son opérateur ou à un pirate informatique de changer des voix sans laisser de traces. En d’autres termes d’influencer le résultat d’un scrutin sans que cela puisse être prouvé.