ABO+2019-03-14 19:49

Les dettes sont un boulet qu’on traîne parfois à vie

Ménages

Le droit suisse est sans pitié pour les individus asphyxiés par leur endettement. Les Centres sociaux protestants romands s’alarment, mais espèrent des changements.

Les Suisses sont de plus en plus endettés.

Les Suisses sont de plus en plus endettés.

(Photo: Julie De Tribolet)

En Suisse, mieux vaut être une entreprise qu’un individu lorsqu’on ne parvient plus à faire face à ses obligations financières. Pour la première, une faillite éteindra ses dettes, pour le second, une faillite personnelle ne lui fournira qu’un répit sur les saisies mais n’annulera rien du tout. À l’occasion du lancement de leur campagne annuelle (lire ci-dessous), les quatre Centres sociaux protestants romands (CSP) ont rappelé jeudi à Genève que le surendettement est un piège duquel il est très difficile de sortir dans notre pays. Et qu’il guette chacun d’entre nous.

Tribune de Genève